La Petite Ecole : petite école, grande vision

La Petite Ecole : petite école, grande vision

ÉDUCATION

La Petite Ecole:

petite école, grande vision

Tiphaine Mallegol

30 Septembre 2019

Malgré son ouverture récente en 2017, La Petite Ecole Bangkok jouit déjà d’une belle notoriété. Reconnue en mars 2019 comme l’une des dix meilleures écoles maternelles de Thaïlande par The Knowledge Review – un magazine consacré à l’éducation, elle vient tout juste de rejoindre le prestigieux réseau AEFE suite à son homologation par le ministère français de l’Éducation nationale.

La Petite Ecole accueille les enfants de 3 à 6 ans dans le quartier de Sathorn Yenakart. Elle dispense le programme de l’Education nationale française en français et en anglais.
Résolument centrée sur le bien-être de l’enfant, la pédagogie de La Petite Ecole est basée sur cinq piliers : la mixité des âges, l’autonomie, l’environnement, la bienveillance et le développement durable. Ces cinq piliers ont pour finalité d’établir chez ses élèves la confiance et l’estime de soi, qualités primordiales et prérequis à toute acquisition des savoirs académiques.
En effet, grâce à la mixité des âges, les enfants évoluent dans un cadre plus naturel que lorsqu’ils sont confrontés uniquement à leurs pairs du même âge. Selon les principes de la chercheuse Céline Alvarez, les plus petits vont apprendre au contact des plus grands, tandis que les plus grands vont conforter leurs savoirs via la transmission. Tous vont par ailleurs développer leur empathie dont on sait aujourd’hui qu’elle a un impact direct sur le développement du cerveau, de façon globale, aussi bien au niveau du cerveau intellectuel que du cerveau affectif.
Travailler en autonomie ne signifie pas travailler sans cadre. Au contraire, offrir aux élèves de pouvoir travailler à leur propre rythme, sur des activités qu’ils ont choisies, nécessite un travail conséquent de préparation des activités, de présentation aux élèves et de suivi. Une fois installé seul ou en petits groupes face à une activité, l’enfant expérimente, se trompe, se corrige et par ce processus apprend de manière efficace.

Inutile de revenir sur les bienfaits de la bienveillance et de la gestion des émotions, l’importance de la mise en place de ces pratiques à tous les niveaux de l’école – enseignants, élèves et personnel – ne faisant plus débat aujourd’hui.

S’il est un engagement dont La Petite École est particulièrement fière, c’est son attention portée à l’environnement et au développement durable. Perçue comme « le troisième enseignant », l’environnement direct dans lequel évolue l’enfant à La Petite École se doit d’être riche en curiosités et expériences, puisque c’est lui qui favorise l’autonomie et l’apprentissage. C’est pourquoi les espaces intérieurs et extérieurs sont très vastes (une maison de 600 m² et un jardin de 1500 m²), aménagés par thématique (salles de langage, mathématiques, sciences, art, thaï, coin des émotions, etc., pour les espaces intérieurs ; menuiserie, parcours de motricité, jeux d’eau, « mud-kitchen », etc., pour les espaces extérieurs) et décorés avec soin. L’utilisation de matériaux recyclés est la norme.

Grâce à son vaste jardin, La Petite École permet aux élèves d’interagir avec la nature. Un choix motivé par la recherche du bien-être physique et mental de l’enfant. Il a en effet été prouvé que les écoles avec un fort attachement à la nature tendaient à améliorer l’attention de l’enfant, à réduire son stress et à accroître sa confiance en lui.

Quant au développement durable, cet axe est appliqué à tous les niveaux de l’école. Dans la gestion même de l’école, un soin est apporté à la limitation de l’utilisation des ressources : eau filtrée, produits ménagers fabriqués maison ou achetés dans des magasins de vrac, tri sélectif, salle de stockage des matériaux recyclés utilisés ensuite en arts plastiques, attention particulière portée sur le réglage des climatiseurs…

C’est également un sujet qui est régulièrement choisi pour les activités proposées aux enfants. Ils ont notamment un projet personnel à réaliser tout au long de l’année. Un thème commun est défini comme support du projet que chaque enfant déclinera ensuite personnellement. L’année dernière, ils ont ainsi choisi le thème des grenouilles et des têtards, alors que cette année, leur curiosité les a portés vers la thématique des plantes et des arbres.

L’école a également consacré une journée au développement durable avec des animations ayant trait au tri sélectif, des jeux utilisant des matériaux recyclés, une expérience scientifique… Un vrai succès qui a conduit l’équipe pédagogique à réitérer ce choix sur une période plus longue, en proposant pour ses deux semaines de camps d’été, pendant lesquelles les enfants pratiquent des activités de cuisine, menuiserie, sciences, art et sports, le thème «Sauvons la Planète».

LA PETITE ÉCOLE BANGKOK
contact.bangkok@lapetiteecole.asia
+66 (0)20 514 22
www.lapetiteecole.asia/th

Related Posts
No Comments

Post A Comment