Wonderfruit, we are family!

Wonderfruit, we are family!

WONDERFRUIT FESTIVAL

Wonderfruit, we are family!

Christophe Chom’s

5 Février 2017

Véritable laboratoire de plein air,Wonderfruit n’est pas seulement un festival de musique écochic qui se considère comme un mouvement social, axé sur le développement durable, il s’agit aussi d’un événement à l’esprit familial, qui o re des créneaux horaires aux DJs comme ceux du collectif français La Mamie’s ou encore à Little Ale, 8 ans, qui joue avec son père DJ : Fadi de Bali. 

La fête prend son essor au pavillon Rainforest. Un groove contagieux, des sourires sur les visages, des fesses qui se trémoussent, des ouaaahhh… Derrière les platines, DJ Little Ale n’a que 8 ans et elle joue à une heure stratégique du samedi soir au Wonderfruit Festival, comme si ça allait de soi…

LITTLE ALE : PLACE AUX JEUNES !

Bien sûr, tout cela ne vient pas de nulle part. Ale, basée à Bali, observe depuis sa plus tendre enfance son père Fadi aux platines et l’a même suivi jusqu’au Cocoon Beach Club.

Le DJ et producteur suédois d’origine libanaise joue en effet de la Tech House, de la Tribal House, de la Progressive et de la Psytrance dans des clubs et festivals à travers toute l’Europe, en Afrique du Nord et en Asie depuis 20 ans…

Tout a commencé lors d’un mariage, lorsqu’Alesia est montée sur scène pour la première fois et a impressionné les invités avec une superbe playlist brésilienne. Une vidéo du set est devenue virale et a même attiré l’attention des talents brésiliens Alok, Dubdogz et Bhaskar, qui ont commencé à lui envoyer de la musique inédite pour ses sets.

Ale joue du piano et suit des cours de chant depuis son plus jeune âge. Elle enregistre maintenant ses voix et travaille sur son premier single avec Alex Seda, un producteur de Miami. Ce ne sont encore que les premiers pas pour Little Ale sur la voie de la composition, mais pour ce qui est de l’écriture des paroles, de l’harmonie et du rythme, elle semble apprendre très vite…

Il est certain que de grandes choses attendent Little Ale, qui a par exemple récemment signé sur le label Bali Praia, mais elle reste pour l’instant soigneusement protégée par son père DJ et sa mère chanteuse : «Ale reçoit beaucoup d’offres. Mais à cause de son âge, nous avons refusé pas mal de sessions pour elle », explique Fadi. « En plus de jouer une fois par mois à Bali dans un festival gastronomique, elle vient faire un live en studio une fois par semaine, mais sinon, elle vit une vie d’enfant normale, allant à l’école du lundi au vendredi et au lit à 21 h sauf les week-ends, où elle et sa sœur aînée ont le droit de veiller un peu plus longtemps.»

Bien sûr, une cabine de DJ n’est pas exactement un endroit conçu pour les enfants, mais Ale n’y met les pieds que lorsqu’elle joue et ses parents s’assurent auparavant que le volume n’y est pas trop fort pour elle et ils apportent toujours des bouchons d’oreilles au cas où le système de sonorisation principal se révélerait trop puissant.

«Wonderfruit est un festival de musique avant tout convivial pour les familles », conclut Fadi. « Les gens sont gentils et très ouverts d’esprit. C’est le festival préféré d’Ale.Avec sa sœur, elles se sentent comme à la maison àWonderfruit,parce qu’elles peuvent tout simplement courir et jouer sans inquiétude.Wonderfruit sait comment créer la meilleure Vibe ! »

www.facebook.com/djlittleale
www.facebook.com/wonderfruitfest www.wonderfruitfestival.com

Related Posts
No Comments

Post A Comment