Wonderfruit : Les savoureuses galettes de La Mamie’s

Wonderfruit : Les savoureuses galettes de La Mamie’s

WONDERFRUIT FESTIVAL

Les savoureuses galettes

de La Mamie’s

Christophe Chom’s

5 Février 2017

Collectif de DJs et organisateurs d’événements fondé dans le but de promouvoir l’esprit d’une « fête libre et décomplexée », La Mamie’s symbolise le renouveau de la nuit parisienne depuis une décennie, avec une recette bien à eux : du groove sur vinyle et une grosse dose de bonne ambiance, le tout dans des lieux souvent alternatifs, à Paname et en banlieue. 

En perpétuelle recherche de lieux où l’âme festive règne, où la passion de la musique se partage, ils ont investi Wonderfruit avec leur joie de vivre communicative. Latitudes les y a rencontrés.

Fédérateurs d’un public renouvelé, ils ont débuté en 2007 par l’organisation d’événements dans une maison désaffectée à Montrouge, avant de se produire dans les bars puis les clubs parisiens, dont le cultissime Rex Club, et de monter le Macki Music Festival à Carrière-sur-Seine avec leurs amis du label Cracki Records.

Désormais, les membres de La Mamie’s comptent plusieurs centaines de prestations, en solo ou en groupe, avec des dépla- cements réguliers en Europe ou en Asie. Entre la Mamie’s et la Thaïlande, c’est d’ailleurs déjà de l’histoire ancienne et on a pu les voir en avant-première de Wonderfruit à la Safe Room du Whiteline, à Silom.

« C’est la troisième fois qu’on vient ici,» explique Vito, « la première fois c’était avec un Français,Tristan Kino, un promoteur local (Indeed Productions) qui nous a fait venir au Glow un peu au culot ! Il y a de très bonnes choses en Thaïlande, par exemple une DJane comme Nakadia et à Wonderfruit on a vu un set très intéressant de Mendy Indigo. Mais nous sommes plus proches de gens comme DJ Massai ou Nat, de la bande du Studio Lam.»

Autre lien fort avec l’Asie, La Mamie’s coorganise un Festival à Hong Kong : Shi Fu Miz. « En 2017, nous n’avons fait qu’une édition o , mais on organise une deuxième édition officielle en 2018 avec Fu Fu Records, un crew qui écoute la même musique que nous à Hong Kong, on s’est tout de suite entendus sur ce qu’on voulait faire,» précise Antoine. « C’est comme ça que nous nous sommes retrouvés au Wonderfruit » reprend Vito. « Via Fufu Records, Shi Fu Miz a obtenu le droit de faire une sorte de take over sur quelques créneaux, dont l’inattendu lever de soleil sur le Solar Stage et une partie de la programmation de la scène Forbidden Fruit. Nous avons fait venir des DJs qu’on apprécie ici comme Boogie G et du fait de notre forte connexion avec le Japon, des DJs japonais comme Sisi du Rainbow Disco Club. Ce sont des artistes comme nous, un peu versatiles, qui n’aiment pas s’enfermer dans un style, des gens comme Bettino, le disquaire parisien que tu connais bien…»

Bâtie autour de l’amour du vinyle, La Mamie’s cherche la qualité et déniche en e ets ses perles rares en écumant les disquaires. Bettino’s Record Shop, à deux pas de Bastille, constitue pour eux un repère et c’est à travers cette connexion que leur tout récent label Mamie’s Record vient de sortir le nouvel EP du groupe mythique Playin 4 The City, dont le héros underground Olivier Portal, absent des scènes depuis une dizaine d’années, a accepté de leur confier la production. À cette occasion, un mémorable lancement les a réunis au New Morning…

« En fait ça s’est fait par Tristan, un jeune totalement fan de P4TC. Il a eu Olivier au téléphone pendant plus d’une heure et demie pour le convaincre de sortir de sa retraite et de faire son retour au Djoon » raconte Vito.

« C’était il y a maintenant 3 ans », poursuit Antoine, « quand on a vu que Tristan était entré en contact avec Playin alors que nous n’avions jamais osé le faire, nous avons parlé d’abord avec lui, ainsi qu’avec Bettino. Puis après quelques projets ensemble, Olivier nous a fait confiance sur la production d’un disque sur notre label, notre deuxième sortie après un EP de jazz électronique du groupe Kodäma, en décembre 2016. C’est peu pour le moment, mais nous avons beaucoup plus de sorties prévues en 2018.»

Une année qui s’annonce chargée pour le collectif, avec la deu- xième édition du festival Shi Fu Miz en mai à Lantau (Hong Kong), la cinquième édition du Macki festival à Paris n juin, des événements à La Ferme du Bonheur de Nanterre et beau- coup de surprises…

www.lamamies.com
www.facebook.com/lamamies
www.facebook.com/shifumiz
www.facebook.com/mackimusicfestival

Related Posts
No Comments

Post A Comment