Wonderfruit Festival : Fun & Meaningful

Wonderfruit Festival : Fun & Meaningful

MUSIC 

Sur la route de Wonderfruit 

Christophe Chommeloux

8 Decembre 2017

“Wonderfruit n’est pas qu’un simple festival de musique. C’est un véritable mouvement social” déclarent fièrement ses organisateurs. Réel laboratoire en plein air, ce festival éco-chic s’efforce d’exercer une influence positive en offrant une programmation à la fois pointue et anti-commerciale, tout en se focalisant sur la protection de l’environnement. 

La quatrième édition du Wonderfruit Festival est sur le point d’ouvrir ses portes, du 14 au 17 décembre au Siam Country Club, à côté de Pattaya. Fondé par Pranitan “Pete” Phornprapha avec l’artiste américano-thaïlandais Montonn “Jay” Jira et profondément inspiré par les soirées Secret Garden, pionniers de l’écoresponsabilité, l’événement se veut proche de la nature, mais aussi social, familial, amusant et bien sûr culturel. Latitudes a rencontré Pete au beau milieu des préparatifs.

Quels problèmes spécifiques cela pose-t-il de se montrer écologique ? Par exemple, la mise en œuvre de l’interdiction des objets en plastique est-elle problématique dans un pays accro au plastique comme la Thaïlande ?

Il est indéniable que la pollution plastique est causée principalement par les habitudes de consommation des gens, pas seulement en Thaïlande, mais partout dans le monde. Selon les estimations d’Euromonitor, les humains produisent (achètent) environ 20 000 bouteilles en plastique par seconde. Moins de la moitié de ces bouteilles achetées en 2016 ont été collectées pour être recyclées et seulement 7 % des bouteilles collectées se sont vues transformées en de nouvelles bouteilles. Elles finissent plutôt dans la terre, ou plus probablement dans nos océans.

Le principal défi en matière de lutte contre la pollution plastique est de réussir à changer nos mentalités et commencer à prêter attention aux petites choses que nous faisons tous les jours qui, s’additionnent et causent de grands dommages à notre planète. Comme le dit notre nouveau credo : « la plateforme Wonderfruit rassemble une communauté mondiale d’individus partageant les mêmes idées. Elle sert de catalyseur à la créativité et crée un impact tangible et positif – avec une approche ludique, mais sérieuse ». Avec cela à l’esprit, nous pensons que Wonderfruit peut donner l’exemple et changer les mentalités, en travaillant avec et en encourageant nos participants et les entreprises avec lesquelles nous collaborons à être plus soucieux de l’environnement.

Beaucoup de gens reprochent à Wonderfruit d’être un festival coûteux, non seulement pour les tickets et l’hébergement, mais aussi pour la nourriture et les boissons. Est-ce injuste ?

Depuis sa création, Wonderfruit a toujours essayé d’être plus qu’un festival en réunissant un kaléidoscope soigneusement orchestré de divers actes musicaux, de cuisine exquise, d’art captivant, de conférences et ateliers de réflexion et d’un ensemble d’activités familiales.
Par exemple, en février nous avons eu plus de 60 concerts de musiciens venus du monde entier, plus de 20 expositions d’art et représentations théâtrales, 55 délices gastronomiques, plus de 30 conférences et ateliers, plus de 35 offres de bien-être et d’aventures, pendant 4 jours. En décembre, nous allons encore plus loin, non seulement en restant fidèles à notre promesse de faire vivre une expérience, mais aussi en renforçant nos efforts pour le développement durable.

En février, Wonderfruit a atteint un bilan carbone positif en investissant dans les mangroves. Cette année, il démontre de façon plus concrète la valeur du capital naturel en donnant aux Wonderers la chance de présenter un impact positif sur l’environnement à travers l’achat de boissons : un drink correspondra à un arbre de mangrove planté au Thor Heyerdahl Climate Park, au Myanmar. En échange, une récompense en jetons TREE, une cryptomonnaie basée sur le capital naturel, sera attribuée.

D’autres faits saillants ont également pu passer inaperçus depuis février, par exemple que 17 rai de riz gluant ont été récoltés pour décorer la Farm Scene et, après sa récupération, le riz a été moulu selon des traditions agricoles ancestrales, ou encore que les lampes LED à l’intérieur des toilettes étaient alimentées par des batteries si efficientes qu’elles ont duré 120 heures.

Est-ce que Wonderfruit constitue une sorte de sherpa pour la Thaïlande de demain ?

Nous ne prêchons pas, nous ne forçons pas, mais nous croyons que Wonderfruit peut donner l’exemple et changer les mentalités des gens en Thaïlande et dans le monde entier, pour ouvrir la voie à un avenir plus durable.

Qu’est-ce qui motive les choix des artistes ?

La diversité. Nous organisons avec soin des concerts qui couvrent tous les genres musicaux, créant la toile de fond sonore pour un voyage de découverte et de célébration.

Comment les conférences « Scratch » s’intègrent-elles au festival ?

Comme nous l’avons dit, nous nous efforçons de n’être pas qu’un festival, mais aussi une plate-forme qui rassemble une communauté mondiale d’individus partageant les mêmes idées, servant de catalyseur à la créativité et créant un impact tangible et positif. Les conférences « Scratch » constituent l’un des six piliers, tout aussi important que les autres, de Wonderfruit.

www.facebook.com/wonderfruitfest
www.wonderfruitfestival.com

Related Posts
No Comments

Post A Comment