Escale à Byzance

Escale à Byzance

 ESCAPADE

ESCALE À BYZANCE

Christophe Chommeloux

2 Juillet 2019

Collectionnant les récompenses, plusieurs fois reconnue meilleure compagnie aérienne européenne, Turkish Airlines s’impose de plus en plus comme un choix évident, notamment pour les vols entre Bangkok et l’Europe. Avec un plus : le séjour gratuit à Istanbul.

Turkish Airlines a parcouru un long chemin depuis ses débuts en 1933 avec 5 avions. Aujourd’hui, “l’étoile montante” de la Turquie dispose d’une flotte de 336 avions et ouvre les portes du monde à près de 70 millions de passagers, avec un record mondial de 39 destinations dans 124 pays.

Les objectifs qualitatifs de Turkish Airlines sont clairs : porter l’expérience des passagers à un niveau supérieur et, conformément à la devise de la marque “Widen Your World”, faire en sorte que les passagers se sentent uniques tout en leur permettant de découvrir le monde entier, ainsi que les surprendre par des services innovants à chaque étape de leur voyage. C’est particulièrement vrai en classe affaires…

La Fast Track qui fait gagner temps fou pour passer l’immigration et acquitter les formalités, l’espace à bord qui se révèle presque indécent, l’équipement exceptionnel comme ce superbe casque antibruit Denon ou le champagne servi par un personnel de cabine sympathique et professionnel, ne font qu’ajouter à l’expérience ultime d’un vrai sommeil allongé bien à plat, qui permettra à Votre Altesse d’arriver fraîche à destination et de mépriser le décalage horaire.

Disposant désormais du plus grand hub aéroportuaire du monde avec le flambant neuf Istanbul Airport, qui s’étend sur une surface plus vaste que Manhattan et accueillera d’ici quelques années 200 millions de passagers annuels, permettant des connections one stop virtuellement entre n’importe quelles villes sur la planète, la compagnie turque constitue un choix de plus en plus pertinent pour voyager entre l’Asie du Sud-Est et l’Europe. D’autant plus qu’elle propose un package encore trop méconnu, le Stop Over gratuit à Istanbul. Une occasion unique de découvrir les Portes de la Félicité.

Mais oui, la compagnie aérienne règle votre note d’hôtel ! Les passagers en classe économique bénéficient d’une nuit gratuite dans un hôtel 4 étoiles, alors que la classe affaires jouit de deux nuits gracieuses dans un 5 étoiles. Comme nous avions la chance de voyager en classe affaires, nous sommes restés deux nuits au majestueux Hilton Bomonti, sur les collines de Beyoglu, quartier moderne surplombant le côté européen du Bosphore et séparé de la péninsule historique de Constantinople par la Corne d’Or.

De l’executive room du Hilton au grand confort, la vue sur la ville est saisissante. Tout en dégustant de délicieuses pâtisseries orientales offertes par la maison, on y observe le Bosphore ou les minarets ultramodernes qui dominent la partie orientale de la ville… À quelques minutes de taxi, la place Taksim, centre de la ville moderne et siège du Cumhuryet Aniti, le monument célébrant la création de la République de Turquie, vous offre un point de départ idéal pour une balade. Il suffit de descendre la Istiklal Caddesi, avenue piétonne animée au feeling très européen avec ses innombrables boutiques et café branchés, ses venelles où déguster un café turc ou un narguile en terrasse. Il suffit de suivre les rails de son tramway jaune, qui descend tranquillement vers le vieil Istanbul et la tour de Galata, du haut de laquelle vous pourrez profiter d’une vue privilégiée à 360° sur toute la cité.

De la tour médiévale, descendez encore quelques ruelles parsemées de magasins d’instrument de musique et de petites galeries d’art et franchissez le pont de Galata en contrebas, jusqu’au bazar égyptien et son marché aux épices, au pied de la mosquée neuve. Là l’Orient et ses senteurs enivrantes s’offrent à vous. Deuxième plus grand marché couvert d’Istanbul après le Grand Bazar, il est cerné d’un dédale de ruelles marchandes où il fait bon se perdre, au sein d’une foule bigarrée de Stambouliotes et de touristes. Les uns sont venus faire la queue pour un paquet du meilleur café de la ville, ou s’approvisionner en poissons frais, les autres se dépaysent et font le plein de savoureux baklavas ou marchandent une théière finement ouvragée. A un quart d’heure de marche se trouvent les trésors touristiques dont les seuls noms évoquent les charmes et la beauté de Byzance, la mosquée bleue, Sainte Sophie, la citerne de la basilique et le palais de Topkapi…

Unanimement saluée pour l’originalité de sa communication, Turkish Airlines fait la brillante démonstration de sa modernité et de son attention au détail à travers deux productions renversantes : l’hilarante vidéo projetée avant le décollage, où Batman et ses acolytes LEGO prennent en charge les consignes de sécurité et The Journey, un mini-thriller tourné par Ridley Scott dans les plus beaux endroits de la capitale turque. Le court-métrage donne instantanément envie de (re)prendre un billet business Bangkok – Paris, et de s’envoler vers Istanbul…

No Comments

Post A Comment