La réalité virtuelle en pratique

La réalité virtuelle en pratique

DIGITAL LIFESTYLE

La réalité virtuelle en pratique

Laure Dupuy & Pierre Herubel

3 Mars 2019

Nouveau rendez-vous au sein de Latitudes, Digital Lifestyle décrypte les innovations technologiques et leur impact sur nos modes de vie. La réalité virtuelle s’impose par exemple très concrètement, à travers quelques applications au potentiel décisif dans les domaines de la formation, l’immobilier, les voyages et la santé.

La NASA s’intéresse de longue date aux technologies permettant de simuler des voyages extra atmosphériques, en particulier pour des raisons financières. Aller dans l’espace coûte en effet très cher.

Équipés de casques de réalité virtuelle, des astronautes et scientifiques s’entraînent depuis quelques années à réparer des satellites, simuler des conditions extra-terrestres ou encore piloter des machines d’explorations. Mais si les préoccupations de la NASA paraissent loin de notre quotidien, il existe d’autres applications concrètes dans la vie de tous les jours.

Le dictionnaire Larousse définit cette technologie comme la simulation d’un environnement réel par des images de synthèse tridimensionnelles. Son utilisation la plus connue se retrouve dans l’industrie du jeu vidéo et du divertissement, avec des expériences ludiques et impressionnantes, mais qui la plupart du temps ne dépassent pas les 30 minutes, car notre cerveau n’y est pas préparé. Une limite qui pousse à nous interroger sur la place réelle que peut prendre la réalité virtuelle dans notre quotidien.

Aujourd’hui, la réalité virtuelle représente une vraie évolution dans certains domaines comme la formation et l’éducation, en affichant un large panel de possibilités. Certains métiers, comme
chirurgien, pilote ou encore soldat nécessitent une formation intensive, car dans ces domaines la moindre erreur peut se révéler fatale. Cette innovation permet de créer un environnement factice sécurisé, afin de tester une multitude de situations sans conséquences réelles.

De plus en plus de grands groupes investissent dans la formation virtuelle. Par exemple,Walmart s’en sert pour simuler des périodes intenses comme le Black Friday pour préparer son personnel au service client et le groupe Manpower forme ses employés aux risques sur les chantiers en simulant des accidents graves.

La réalité virtuelle est également de plus en plus présente dans l’immobilier. Il est possible de visiter des biens existants ou en construction sans se déplacer grâce à des parcours virtuels avec systèmes de navigation intuitifs, au cours desquels les potentiels acheteurs ou loueurs peuvent explorer le bien en détail sans aucune limite de temps.

Cette technique ne remplace pas encore pleinement les visites sur place, mais permet de visiter plus de biens, de comparer facilement et rapidement ou encore de rêver un peu en faisant le tour de maisons légèrement hors budget.

Ainsi, la réalité virtuelle permet avant tout des économies de temps et d’argent. À cela s’ajoutent les côtés pratiques et esthétiques. Le vendeur ou l’agence immobilière peut ainsi inclure une décoration ou une ambiance personnalisée à la visite pour mettre en valeur le bien. Pour le loueur ou l’acheteur, il est même possible de visualiser ses propres meubles pendant une visite. Il se révèle alors plus facile de se projeter et de prendre une décision.

Cette innovation se montre particulièrement bénéfique pour les promoteurs : vendre à l’étranger ne pose plus de problème. Le groupe BNP Paribas Real Estate a été le premier à investir dans cette révolution de l’immobilier en proposant une capsule de téléportation (le POD) en 2016, puis l’holoportation en 2018.

LE MONDE À PORTÉE DE MAIN

Après avoir visité un appartement depuis son canapé, rendez-vous en Égypte pour visiter les pyramides le temps d’une soirée ou au Cambodge pour découvrir la beauté des temples d’Angkor. Aujourd’hui, le monde du tourisme connaît lui aussi une vraie révolution grâce aux voyages virtuels.

Pour l’instant, l’innovation représente surtout un réel avantage pour les agences de tourisme afin d’attirer et de convaincre de potentiels voyageurs. Avec l’expérience Virtual Gorilla, l’agence de tourisme ougando-néerlandaise, Matoke Tours, plonge ses clients dans la jungle, à la rencontre de gorilles, le temps d’un après-midi.

Les compagnies aériennes sont également intéressées par toutes les expériences qui peuvent améliorer les vols de leurs passagers. La compagnie Alaska Airlines propose ainsi aux voyageurs de première classe de découvrir virtuellement des destinations et activités pour leurs prochains périples.

Enfin, dans le domaine de la santé, le marché mondial des soins en réalité virtuelle devrait croître de 54,5 % par an d’ici à 2023 et ses techniques sont d’ores et déjà utilisées dans le traitement de la douleur, des phobies, des addictions ou des dépendances.

Une expérimentation réalisée par Hunter Hoffman, professeur et directeur du centre de réalité virtuelle de l’université de Chicago, a montré son effcacité avec les grands brûlés. Avec comme objectif de faire oublier aux patients les sensations de brûlure, la simulation projette un univers froid avec neige, flocons et montagnes recouvertes de neige. Les médecins ont remarqué une diminution significative de la douleur et une baisse d’utilisation de morphine.

Pour éviter les erreurs fatales, les futurs médecins se forment aussi grâce à la réalité virtuelle. L’application SimForHealth a été mise en place dans certaines universités afin de permettre aux internes d’entrer dans la peau d’un médecin. Muni d’un casque HTC Vive et de deux contrôleurs, l’interne reçoit un patient en situation d’urgence et doit réaliser le bon diagnostic et le bon geste pour le sauver.

Si cette technologie fait encore face à quelques barrières techniques et psychologiques, elle devrait dépasser le marché de la télévision dans les années à venir, générant près de 110 milliards de dollars dès 2025, selon la banque d’affaires Goldman Sachs.

De plus en plus immersive, elle se glissera progressivement dans notre quotidien jusqu’à devenir omniprésente, ce qui soulève d’ailleurs également certaines inquiétudes, que le monde de la fiction a su s’approprier depuis quelques années avec des films comme Matrix, ExistenZ ou plus récemment Ready Player One.

Présenté par Pimclick
www.pimclick.com

Tags:
,
No Comments

Post A Comment