Latécoère-Aéropostale, lignes de vies

BANGKOK – MAROC

Latécoère-Aéropostale,

lignes de vies

Marine Wolf

6 Novembre 2018

En 1918, le constructeur d’avions Pierre-Georges Latécoère formula un projet fou : relier France, Afrique et Amérique par les airs : « J’ai refait tous les calculs. Ils confirment l’opinion des spécialistes. Notre idée est irréalisable. Il ne nous reste plus qu’une seule chose à faire : la réaliser ! » s’enthousiasma-t-il alors.

Aéropostale, première ligne aérienne transcontinentale, fut créée. Les avions acheminaient le courrier, qui constituait pour cet humaniste un pont jeté entre les hommes, une victoire sur l’espace et le temps. Parmi les pilotes, des noms mythiques : Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry.

Un siècle plus tard, l’Aéropostale évoque les exploits narrés par Saint-Exupéry dans son Vol de nuit, les tribus maures détenant en otage les aviateurs suite à un atterrissage forcé, la fraternité entre les pilotes effectuant en duo ces vols parfois fatals…

Le Raid aérien Latécoère-Aéropostale se révèle aujourd’hui le plus long du monde, avec 60 avions, dont 10 “historiques” reliant les 3 continents.

Créée en 2008, l’association prolonge l’action des pionniers, transmettant les valeurs d’audace et de partage sur 18 000 kilomètres. Elle réalise des projets pour le rapprochement des cultures, contribue au rayonnement de la Francophonie et s’emploie à inscrire la Ligne au Patrimoine culturel de l’UNESCO.

Cette année, à l’occasion du centenaire, chaque avion portera sur son fuselage des messages de paix de personnalités du monde entier, ainsi qu’une citation d’Antoine de Saint-Exupéry sur l’empennage.

Au tout début du XXème siècle, Djibrail Nazare- Aga a volé avec Saint-Exupéry à bord du fameux aéroplane Breguet XIV. Son petit-fils, Arnaud Nazare-Aga, est artiste en Thaïlande. Cette surprenante connexion avec l’auteur de Terre des hommes a amené le sculpteur à réaliser une série d’œuvres inspirées par les aquarelles de Saint-Ex, pour célébrer les 75 ans du Petit Prince. Chacune d’elles est élaborée artisanalement, couverte de multiples couches de vernis et polie à la main. Les sculptures sont conçues pour être touchées, afin de les rendre accessibles aux non-voyants.

L’une d’entre elles, intitulée « Le Messager des Étoiles » est exposée à l’Alliance française durant la Bangkok Art Biennale.

« J’ai créé cette sculpture en mémoire des pilotes pionniers de la Ligne. Antoine de Saint-Exupéry a été chef d’escale à Cap Juby dans le Sud marocain, dans une ville qui s’appelle aujourd’hui Tarfaya. Une de mes sculptures, “La Sagesse des Sables” presque identique à celle présentée à l’Alliance, y sera installée et inaugurée le 3 octobre dans le musée portant son nom » commente l’artiste.

Le Petit Prince se tient debout, son écharpe d’aviateur, dont le rouge rappelle le pourtour des lettres officielles de la ligne Latécoère, flottant au vent. À son côté se tient le renard, symbole de l’amitié liant les pilotes héroïques de l’Aéropostale. Les deux personnages surmontent cinq enveloppes de courrier postal, reproductions de lettres originales envoyées par avion. Le tout repose sur un socle évoquant les carlingues de l’époque.

www.facebook.com/PAJARTStudio
www.raid-latecoere.org
www.fasej.org

Related Posts