Lhong 1919, remise à neuf

BANGKOK RIVERSIDE 

Lhong 1919, remise à neuf

Catherine Vanesse

3 Janvier 2017

Les abords de la Chao Phraya sont en plein essor depuis quelques années et dans la lignée des lieux arty comme Jam Factory, TCDC ou Warehouse 30, Lhong 1919 vient d’ouvrir ses portes.

A l’époque des premiers échanges commerciaux internationaux de Bangkok, les Japonais accostaient à Suriwongse, les Européens arrivaient au port de l’East Asiatic, la royauté s’amarrait à Tha Maharaj, tandis que la plupart des Chinois posaient pour la première fois le pied sur le sol thaïlandais au coeur de Thonburi, aussi appelé « quartier du vieux port », à Huo Chuán Láung. Connu aujourd’hui sous le nom de Lhong ou encore des “entrepôts de la famille Wanglee”, le port fut construit en 1850 par la famille Bisalputra pour accueillir les bateaux à vapeur en provenance de L’Empire du Milieu. Les Chinois pouvaient s’y enregistrer, stocker leurs marchandises importées de Chine, Singapour ou Hong Kong et bien entendu négocier leur commerce à travers le royaume du Siam.

« Ce port, c’est un peu l’équivalent de l’aéroport de Suvarnabhumi, mais il y a 150 ans : un hub qui relie les Thaïlandais, les Chinois et l’histoire entre les deux pays » explique l’architecte Peeraya Boonprasong dans une vidéo promotionnelle. Construit dans la pure traditionchinoise qui prévalait durant le règne de Rama III, avec un mélange de brique et de ciment, des sols en bois et des tuiles en céramique, Huo Chuán Láung se compose de trois bâtiments reliés entre eux en forme de U, ainsi que du sanctuaire dédié à la divinité Mazu (Khlong San). Lhong est désormais le dernier bâtiment de ce style sur les bords du fleuve.

En 1919, le terrain de 6800 mètres carrés change de nom en passant aux mains de la famille Wanglee, qui transformera le port en bureaux, entrepôts des produits agricoles de la famille et logements pour les ouvriers. Pendant des années, Lhong n’a d’autre fonctionnalité, jusqu’en 2016, quand Rujiraporn Wanglee, directrice de projet et présidente de PIA Interior Company Limited, une société de design d’intérieur, réalise que les bâtiments commencent à tomber en ruine. Soucieuse de ne pas laisser un site avec un tel héritage esthétique et historique continuer à s’effriter et pour ne pas voir le lieu remplacé par un condominium supplémentaire, Rujiraporn lance l’idée auprès de sa famille de restaurer Lhong et d’en ouvrir l’accès au public.

Commencent alors des travaux de réhabilitations qui s’attachent à préserver autant que possible la beauté naturelle du site en utilisant des méthodes et des matériaux similaires à ceux d’origine. Après avoir nettoyé les différentes couches de peinture, les fresques encadrant les portes et les fenêtres ont été restaurées à la main en respectant au mieux le dessin et les couleurs de l’époque. Un travail de précision achevé en une année, pour un résultat incroyable. Ouvert au public depuis le 3 novembre, Lhong se veut désormais un centre créatif et artistique permettant aux visiteurs de découvrir le patrimoine historique et le sanctuaire de Mazu, tout en offrant des activités d’intérieurs et d’extérieurs ainsi que des performances artistiques, des magasins et ateliers de jeunes créateurs, ainsi que des aires de convivialité : espaces de coworking, restaurants et cafés.

Dès les premiers pas, le visiteur se sent téléporté dans une autre époque et le temps semble s’arrêter, loin de l’effervescence de la capitale. Lors de la soirée d’ouverture, le 2 novembre 2017, la ministre du Tourisme et des Sports, Kobkarn Wattanavrangkul a souligné avec émotion l’importance de cet héritage : « Il s’agit d’un lieu tourné vers le rêve, la culture et le futur. Nous devons être reconnaissant et fier de notre héritage, là réside la véritable Thainess ».

LHONG 1919
Chiang Mai Road, Khlongsan, Bangkok
+66 (0)9 1187 1919
facebook.com/LHONG-1919-472273323122096
Ouvert tous les jours de 8 h à 20 h
Restaurants ouverts de 10 h à 22 h

Related Posts